Depart pour Novyi Bykiv et Kyiv en Ukraine le 1er octobre 2022
WAR STORY IN UKAINE
Patricia Huchot-Boissier, Photojournaliste / Montauban / Toulouse :: France
SNJ / Card number F1275 - IFJ / Adhérente RSF
Distribué par & membre SAIF / AbacaPress
mail : report@phb.me / portable : 0622014469 / WhatsApp : Huchot-boissier
http://photography.phb.me
📸 Photo Patricia Huchot-Boissier / Ukraine, Octobre 2022

Départ & Retour pour l’Ukraine, des femmes pour la majorité sont là à attendre le départ du Bus de la Cie Burak Travel, embrassant leur compagnon, famille d’accueil française et autres maris qui repartent seuls laissant les enfants avec leur mère à Toulouse pour qu’elles restent en sécurité face à la barbarie de Poutine envers le peuple ukrainien. Les chauffeurs pèsent, scotchent les valises, colis 40 kilos maxis, plus c’est 1€ le kilo, avant l’embarquement. 3 jours de trajet, direction la Capitale Kyiv et autres villes d’ukraines.
Toulouse, le
le 01 octobre 2022
Aujourd’hui je vous parle de ma rencontre au village Novyi Bykiv de la famille d’Oxana, venue en France lors des premières attaques Russes contre l’Ukraine en Mars 2022.   Oxana et sa famille sont aujourd’hui retournées dans leur village occupé par les Russes pendant 33 jours, du 13 mars au 17 avril 2022. Sa mère Nadiia est restée durant toute l’occupation dans sa petite maison.   Je vous présente Valeyria la fille d’Oxana, étudiante en deuxième année à l’Université Pédagogique, future orthophoniste, en Cours distanciel depuis chez elle, sur son canapé lit à côté du poêle à bois.  Début octobre, Oxana et sa famille m’ont accueillie quelques jours dans leur famille.  📸 Photo Patricia Huchot-Boissier  / Ukraine, Novyi Bykiv le 05 octobre 2022 ➡️  #Ukraine #Etudiante #orthophoniste #guerre #etudes #photography #femmephotographe #photodocumentaire #press #presse #photographie #revuepic #leicawomenfotoproject #leicawomen #myleicaphoto
Aujourd’hui je vous parle de ma rencontre au village Novyi Bykiv de la famille d’Oxana, venue en France lors des premières attaques Russes contre l’Ukraine en Mars 2022.
Oxana et sa famille sont aujourd’hui retournées dans leur village occupé par les Russes pendant 33 jours, du 13 mars au 17 avril 2022. Sa mère Nadiia est restée durant toute l’occupation dans sa petite maison.
Je vous présente Valeyria la fille d’Oxana, étudiante en deuxième année à l’Université Pédagogique, future orthophoniste, en Cours distanciel depuis chez elle, sur son canapé lit à côté du poêle à bois. Début octobre, Oxana et sa famille m’ont accueillie quelques jours dans leur famille.

Novyy Bykov le 06 octobre 2022
Aujourd’hui je suis dans le village de Novyi Bykiv, à un endroit nommé « la ville capsule » construite par l’État polonais. Ce sont de petites cabines, appartements en préfabriqués avec un lit, chaises et table, un coin d’eau, de quoi héberger des gens en urgence. Ici avant la guerre il y avait un hôpital qui existait depuis 1850, là j’ai rencontré Mme Olga Mogylna, médecin généraliste du village, restée sur place pendant l’occupation des Russes en mars 2022, sa maison est détruite en partie mais elle a continué malgré tout à soigner les habitants.
La photo présentée par la Dr Olga Mogylna est un témoignage de la destruction de l’hôpital par les occupants russes. Sur son bureau, elle me montre des compresses (pansements médicaux stériles) avec inscrit l’url de la holding industrielle Evers Group Rus, un fabricant de produits médicaux https://evers.ru/, et autres flacons laissés sur place par les russes, Peroxyde d’hydrogène et autres produits fabriqués par une usine pharmaceutique russe. Sur son portable Oxana me montre son texte traduit de l’ukrainien en français « Bâtiments brisés, Orcs entassés, soldats morts » sur l’ancien site de l’hôpital.
Novyy Bykov le 06 octobre 2022
Aujourd’hui, c’est jour de marché au village de Novyi Bykiv. Sur la place le Supermarcket détruit par les envahisseurs russes, c’est la débrouille, ici un vendeur avec sa Lada rouge et son étal de bric-à-brac sur le terrain de terre battue, de l’autre coté sur l’image une fermière venue vendre son lait, un pot de crème et un sac de noix.
Novyy Bykov le 05 octobre 2022
A KYIV toutes les Oeuvres d’art, monuments historiques sont protégés contre la destruction, par des plaques de métal et des sacs de sable. Ici une statue équestre de Mikhaïl Mikéchine de 1888, située sur la place Sainte-Sophie de Kiev, elle représente l'hetman d'Ukraine Bohdan Khmelnytsky. Monument protégé des bombardements russes. Juillet 2022
Ukraine, Kyiv le 04 octobre 2022

De la place à l’église déambulation du cortège avec et autour du défunt, visage et corps découvert. A l’église où lustres et icônes éclairent de tout leur or, le Pope officie, les fidèles allument des cierges autour du corps.
Là, arrivé au cimetière, qui a perdu son enseigne, devant le défunt le pope lit une prière en prenant appui sur le dos de trois fidèles, puis repartons en cheminant vers l’emplacement de son dernier repos. Sa veuve, ses filles et ses proches lui donnent un baiser sur le front où est posé un bandeau décoré de cinq médaillons d’icône. Ensuite son visage est recouvert d’un voile blanc, des hommes referment le cercueil sous le regard du Pope et les porteurs le déposent dans sa tombe. Jets de terre sur le cercueil (fermeture symbolique de la tombe) , la famille et les voisins s’en retournent.
Ukraine, Kyiv le 04 octobre 2022

Rencontre avec un groupement de jeunes volontaires de différentes régions et DJs At178rave, Nikita de Kyiv, A. Rybka et Dima de kharkiv, sont rassemblés pour nettoyer les décombres d’un immeuble bombardé, et récolter des dons via le site privat24.ua. Ukraine, Irpin, on October 08, 2022.
Ukraine, Irpin, Kyiv. le  08octobre 2022

Aujourd’hui je prends la route avec Oxana. Elle veut me faire voir les villages de Petrivka, Tchernihiv, mais avant elle me conduit au village de Kozats'ke. Là nous faisons une pose devant l’église où quatre jeunes soldats ukrainiens, sont en attentes, à surveiller le territoire. Je tenais à faire une dédicace spéciale à ces jeunes engagés, réservistes, militaires de carrière, étudiants, artistes et autres femmes et hommes ukrainien(nes) au grand courage qui sont sur le front ou à l’arrière ; de la préparation des repas aux combats et autres manœuvres. Je leur demande si je peux les prendre en photo en montrant mon accréditation press ukrainienne, ils prennent la pose, sourient, selfie devant un des quartiers jouxtant l’église Saint-Nicolas Mykolayivsʹka Tserkva et nous repartons. Une pensée aujourd’hui a Serhiy & Helena. 
Ukraine, Kozats'ke, Tchernihiv. le  06 octobre 2022
Cette femme à l’œil pétillant d’intelligence et d’humour c’est Nadiia, Bursak Nadia Fedosiivana pour être exact, la mère d’Oxana, dans sa cuisine depuis ce matin tôt. Je frappe à la porte, entre, elle est heureuse de me voir. Je la trouve là assise sur son tabouret, elle prépare des beignets cuits à la vapeur, dont le nom est vareyky, au fromage et d’autres au chou, que nous allons partager au repas de midi. Nadiia a tant de choses à me dire… Restée au village pendant toute la période d’occupation et de bombardement, je reviendrai la voir…
Ukraine, Novyy Bykov. le  06 octobre 2022

You may also like

Back to Top